top of page

La musique compressée affecterait notre ouïe de manière irréversible


Basé sur un article de Jean Siag, La Presse, 29 mai 2023


Le son compressé est apparu dans les années 1960 dans l’industrie musicale, notamment dans le mixage de la guitare et de la batterie, rappelle Christian Hugonnet, ingénieur acousticien et aussi le président fondateur de la Semaine du son, parrainée par l’UNESCO.


« Si on avait remonté le niveau de la guitare, on aurait saturé l’enregistrement, donc ce qu’on a fait, c’est qu’on a écrasé le son de la guitare et on l’a remonté au niveau de la batterie. »


En clair, la compression permet de réduire l’écart entre les sons plus faibles et les sons plus forts.


Mais l’écoute prolongée et cumulée de ces sons compressés, conçus pour s’élever au-dessus du bruit ambiant (de plus en plus élevé), a un impact négatif sur nos oreilles, nous disent des experts. Avec la dématérialisation de la musique, dans les années 2000, le son n’a jamais autant été compressé. C’est à partir de ce moment-là qu’on a commencé à parler de surcompression.


Ce ne sont plus les musiciens et professionnels du spectacle qui sont affectés, mais tous ceux et celles qui sont exposés au son compressé d'un balado ou d'une publicité.


תגובות


bottom of page