top of page

Qobuz saisit la balle au bond, et lance au Canada


par Christophe Huss, Le Devoir, 19 avril 2023


Le service d’écoute à la demande et de téléchargement haute résolution Qobuz prend tout le monde de court et se lance dès mercredi sur le marché canadien. L’annonce en sera faite à l’aube. Pionnier du streaming en haute définition, Qobuz intégrera dans son offre un contenu éditorial né de l’expertise de QUB musique, défunt service de Québecor dont il prend le relais.


(...) Annoncée pour mai 2023 par un communiqué de Québecor publié en février dans la foulée de sa restructuration menant à la suppression de 240 postes, la venue de Qobuz est rendue possible par la cessation des activités de QUB musique, une branche de la division NumériQ de Québecor lancée en mai 2020.


(Rappel d'une nouvelle précédente) : Lancée en grande pompe en mai 2020, QUB musique devait être une option de rechange 100 % québécoise aux géants de l’écoute en ligne que sont Spotify et Apple Music. Mais le service n’a jamais rencontré le succès espéré, même s’il offrait à ses abonnés un catalogue concurrentiel par rapport aux autres plateformes.


(...) Ceci explique désormais clairement la présence de Qobuz aux États-Unis et son absence au Canada. Dès aujourd’hui, c’est le « vrai Qobuz », impatiemment attendu par les mélomanes audiophiles, qui déboule au pays. « Depuis le lancement en 2007, notre approche est basée sur la qualité sonore. QUB était en qualité MP3 avec une approche de marché de masse sur une cible plus jeune. Nous sommes sur une cible plus âgée, d’une quarantaine d’années, urbaine, aisée, intéressée par le classique et le jazz, nos catégories principales, avec le rock et la pop », résume Georges Fornay, directeur général délégué de Qobuz.



(...) Les anciens abonnés de QUB musique recevront une proposition privilégiée d’abonnement à Qobuz qui offre plus de 100 millions de titres dans tous les genres de musique, contrairement à Presto, restreint au classique et au jazz. Tous les deux ont désormais une longueur d’avance sur Apple classique, qui se démarque par un contenu exclusif, mais qui reste limité à l’univers iPhone.


Plus de détails sur le site du Devoir, où cet article est initialement paru, ainsi que sur le site de Qobuz et sur Printzblog.


Quelques observations de la rédaction


Dans la partie Magazine du site de Qobuz, on peut y lire, entre autres, des articles signés par l'ancienne équipe éditoriale de QUB musique, Mélissa Pelletier (au sujet de l'album hommage à Renée Martel) et Stéphane Plante (au sujet du groupe rock Hippie Hourrah) donnant de la visibilité aux artistes québécois.


Certains mélomanes se sont déjà penchés sur l'application de Qobuz et partagé leur opinion du produit. Yannick Valiquette disait ceci, dans un groupe de passionnés de disques vinyles sur Facebook : « Je dois dire que je suis pas mal charmé par le souci apparent de Qobuz à offrir une expérience respectueuse et approfondie de la musique. Leur environnement est à l'opposé de certains services qui donnent un feeling de bien de consommation rapide. L'expérience globale de Qobuz est beaucoup plus satisfaisante et ce qu'ils perdent en intuitivité, ils le gagnent en un soin de présentation supérieur. Est-ce que ce sera assez pour déloger Tidal sur ce point? Nous verrons bien mais les deux jouent dans le même carré de sable. »




bottom of page